CO-VIVRE

Etre confronté à une maladie inconnue avec des symptômes qui durent peut nous affecter physiquement et moralement. Rester seul n'est pas une solution. Faîtes-vous aider ou piochez quelques conseils utiles sur cette page.

ÉCHANGER

Être malade plusieurs semaines, voire plusieurs mois est une épreuve. Lorsqu'on souffre d'une maladie méconnue, pour laquelle il n'existe ni traitement ni parcours de soin, on se sent vite isolé, seul dans la souffrance qu'on traverse.

S’AÉRER

En dehors des phases inflammatoires qui peuvent vous obliger à rester allongé, essayez d’avoir une activité physique douce, telle que la marche, afin de ne pas laisser vos muscles s’atrophier.

SE RÉÉDUQUER

Il existe des applications qui proposent des exercices de respiration. Ces exercices peuvent aider à rééduquer la respiration et à calmer la tachycardie. 

ÉCHANGER

Être malade plusieurs semaines, voire plusieurs mois est une épreuve. Lorsqu'on souffre d'une maladie méconnue, pour laquelle il n'existe ni traitement ni parcours de soin, on se sent vite isolé, seul dans la souffrance qu'on traverse. On peut avoir tendance à se replier sur soi par découragement, à perdre espoir dans la guérison. Cet isolement rencontre la douleur physique, celle des symptômes qui s'enchaînent et nous laissent sans énergie, incapable de se concentrer. Parler aide. On peut discuter avec d'autres malades, partager son expérience, découvrir qu'on n'est pas seul à souffrir, échanger des manières de vivre la maladie. Les groupes de soutien sont une bonne idée : sur Twitter, FB ou Slack. Pour consulter les groupes de soutien cliquez ici.

Parce que la maladie et l'isolement sont de véritables traumatismes, parce qu'une telle situation, soudaine et difficile à vivre, procure un sentiment d'insécurité, on peut aussi avoir besoin de l'aide d'un spécialiste. On peut se tourner vers un psychologue exerçant en libéral ou vers des consultations gratuites dépendant de l'hôpital si on a peu de moyens financiers, c'est le cas des CMP (Centre médico-psychologique). Il est important de noter que certains psychologues possèdent des formations complémentaires qui peuvent aider selon les cas (relaxation, prise en charge du traumatisme, accompagnement à la douleur dans la maladie chronique, etc.)

 
 
S’AÉRER

En dehors des phases inflammatoires qui peuvent vous obliger à rester allongé, essayez d’avoir une activité physique douce, telle que la marche, afin de ne pas laisser vos muscles s’atrophier. Profitez-en pour faire des exercices respiratoires (cf paragraphe ci-dessous). Outre le bien-être mental que vous pourrez ressentir en étant à l’air libre, vous aiderez votre corps à se renforcer pour mener à bien son combat contre le coronavirus. Attention, ne forcez pas et n’allez pas au-delà des limites que vous impose la maladie.

De même, lors des périodes d’accalmie, conservez ces activités mais ne reprenez pas le sport de façon intensive, cela pourrait occasionner une rechute. Considérez que votre organisme a subi un véritable tsunami, et qu’il lui faut du temps pour guérir.

SE RÉÉDUQUER

N'hésitez pas à installer des applications proposant des exercices de respiration, afin de vous aider à soulager vos symptômes d'oppression thoracique et d'essoufflement. En voici quelques unes gratuites : Respirelax, Moodflow, Rootd. Vous pouvez surveiller votre taux d'oxygénation dans le sang ainsi que votre pulsation cardiaque en vous munissant d'un oxymètre. 

L'hôpital de la Pitié Sapétrière a mis à la disposition de ces patients un programme de réhabilitation Covid-19 avec des exercices à effectuer quotidiennement pour améliorer votre condition physique.  

Retrouvez quelques exercices recommandés pour la rééducation respiratoire dans cet article de Libération. Vous pouvez également consulter le dossier d'information pour les patients après COVID-19 édité par St. George's University Hospitals NHS Foundation Trust (uniquement en anglais).

L'application Super Better vous aide par de petites actions à être acteur de votre guérison. Elle a été faite pour mobiliser et soutenir les malades chroniques.

L'application Bearable - Symptoms & Mood tracker vous permet de suivre votre humeur, vos symptômes, vos activités quotidiennes et d'autres facteurs de santé tels que le sommeil, les médicaments, l'exercice, votre alimentation, etc.

Parmi les nombreuses ressources disponibles en ligne, vous pouvez vérifier si un médicament ne risque pas d'aggraver vos symptômes en vous connectant au site covid19-medicaments.com

VIDÉOS

Sur la chaîne YouTube de l'association, nous mettons à votre disposition de nombreuses vidéos dans des playlists dédiées. N'hésitez pas à vous abonner si vous souhaitez méditer, faire des exercices de respiration, soulager des douleurs dorsales, etc.