COVID LONG

Affection faisant référence aux symptômes prolongés, fluctuants et multi-systémiques (respiratoires, cardiaques, neurologiques, vasculaires, dermatologiques, ORL, digestifs…) qui se développent pendant une infection par le SARS-CoV-2 et qui apparaissent ou persistent
après 4 semaines. Un test positif (dépistage ou sérologique) ne doit pas être un prérequis pour le diagnostic. *

* Définition basée sur les recommandations NICE, CDC et NIHR.

Depuis le début de la pandémie, deux formes concomitantes du COVID-19  sont relayées par les médias. Ces deux formes de la maladie sont : 

  • ​la forme courte, dite bénigne, qui correspond à une durée de la maladie de 14 jours (depuis l'apparition des symptômes jusqu'à la guérison),

  • ​et la forme grave, c'est-à-dire qui nécessite généralement entre le 5ème et le 10ème jour, une hospitalisation du malade avec des complications plus ou moins sévères. 

Mais, au fil des mois, une autre forme a commencé à émerger à bas bruit : le COVID-19 longue durée. Le malade du covid long est un patient qui a d'abord déclaré la forme bénigne du COVID-19.

Puis, après une courte période d'accalmie de quelques jours à plusieurs semaines, a vu des symptômes apparaître de nouveau et perdurer. Pour certains brutalement, pour d’autres insidieusement. Le malade Covid Long n’est pas toujours positif aux tests reconnus par les instances médicales (PCR, sérologie et angioscanner). Le Covid Long commence à être reconnu par quelques médias et quelques médecins, mais reste toujours ignoré du système de soin et non pris en compte dans les statistiques.

Homme, à, masque médical
QU'EST-CE QUE LE COVID LONG ?

La forme longue du COVID-19 se déroule majoritairement selon un schéma en forme de vagues (cf. schéma de @RafaelOsswald ci-contre) qui alternent des périodes symptomatiques avec des périodes de rémission. La durée de ces périodes varie selon chaque personne. Il semblerait que l’état des malades s’améliore au fur et à mesure que les vagues passent.

 

Rafael.jpg

Le Covid Long est généralement multi-symptomatique, les symptômes pouvant être différents d'une personne à l’autre, selon les organes touchés. L’atteinte peut avoir des répercussions variables sur la qualité de vie. Certains malades vont développer des complications consécutives à la maladie qui peuvent être graves et nécessiter une hospitalisation.

A ce jour, la durée de la forme longue du COVID-19 est inconnue, de nombreux cas perdurent au-delà de plusieurs mois.