ÉTUDES : APPEL À PARTICIPATION

Différents projets de recherche sont actuellement lancés, en France, afin de permettre aux chercheurs et aux soignants de mieux comprendre le Covid Long. Retrouvez, dans cette rubrique, les études auxquelles vous pouvez participer et faire ainsi avancer les connaissances sur cette maladie.

- Recherche sociologique post-doctorale (INSERM) -

PARCOURS DE SOIN ET INÉGALITÉS DE PRISE EN CHARGE CHEZ LES MALADES

SOUFFRANT DES SUITES D'UNE INFECTION AU SARS-CoV2
Discussion de groupe

Un enquête centrée sur les inégalités de prise en charge hospitalière  
Une recherche post-doctorale de deux ans portant spécifiquement sur les parcours de soin des personnes souffrant des suites d’une infection aigüe par le covid-19 a débuté en janvier 2022 au sein de l’équipe Gendhi (Inserm/CNRS/PSE), financée par le Conseil européen de la recherche (ERC). Il s’agit d’une recherche de sociologie menée à partir d’une méthodologie exclusivement qualitative, par observations in situ de situations de prise en charge hospitalière et par entretiens. L’enquête se centre sur la question des inégalités, au sens large, rencontrées dans les trajectoires de soins et dans la prise en charge ou en amont de celle-ci.

L’attention est principalement centrée sur la prise en charge hospitalière même si les autres prises en charge (médecine de ville, etc.) seront prises en compte. Le volet d’observation de l’enquête a commencé par des observations de différentes prises en charge hospitalières dédiées à des patients post-covid en Ile-de-France. 

 

Une série d'entretiens pour collecter le récit des patients 
Afin d’ajouter un volet d’enquête retraçant la diversité des parcours des patients, des entretiens avec des personnes souffrant des suites d’un covid, d’un Covid Long, d’un syndrome post-covid ou de symptômes persistants suite à un covid aigu vont être menés.

L’enquête est ouverte à toutes les personnes résidant ou soignées en Ile-de-France, quelles que soient la prise en charge cherchée et reçue ou si vous ne bénéficiez d’aucune prise en charge médicale. Il n’y a pas non plus d’exclusion selon le type et la gravité des symptômes subis. Si vous avez souffert de symptômes persistants mais que vous êtes aujourd’hui partiellement ou totalement rétablis, spontanément ou grâce à une prise en charge médicale, vous pouvez également participer à l’enquête.

 

La participation à l’enquête consiste en un entretien oral d’environ une heure, en face-à-face avec l’enquêtrice. Cet entretien vise à retracer l’histoire et parcours de maladie, de soins, et l’expérience vécue par le patient ou la patiente. L’enquêtrice vous proposera de l’enregistrer. Le traitement des données et les publications qui en seront tirés seront totalement anonymisées. L’entretien sera réalisé dans un lieu à la convenance des personnes rencontrées. L’enquêtrice peut se déplacer en Ile-de-France. Les entretiens peuvent être réalisés en visiophonie. Les gestes barrières seront respectés et l’adaptation à l’état de santé des personnes interrogées sera une priorité. L’entretien peut être interrompu ou arrêté à tout moment.

 

Pour participer à l’enquête ou pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à me contacter à camille.foubert@inserm.fr

Camille Foubert – Sociologue, post-doctorante à l’Inserm (laboratoire Iris)

L'ÉTUDE "PERSICOT"

Nous vous proposons de participer à une étude appelée PERSICOT visant à déterminer si une dérégulation de la réponse immunitaire pourrait contribuer à la persistance des symptômes. 

N'hésitez pas à vous porter volontaires et téléchargez le flyer ci-après pour plus d'informations.

Laboratoire scientifique
ÉTUDE DE L'ÉVOLUTION DE LA PERTE DE L'ODORAT (Institut Pasteur)
Femme sentant des épices dans une boutique

Vous avez perdu l'odorat ? 
Cette étude est une collaboration entre l’hôpital Lariboisière et l’équipe de recherche de l’Unité de Perception et mémoire olfactive à l’Institut Pasteur. Ce projet propose d’évaluer et de suivre l’évolution, durant un an, des capacités olfactives de patients atteints de perte de l’odorat depuis un an (+/- 4 mois) des suites de la COVID-19. Nous proposons d’étudier le lien entre la persistance virale dans l’organe sensoriel olfactif, l’inflammation chronique, et les atteintes centrales du système olfactif. Le suivi de l’évolution des capacités olfactives et neurocognitives, de façon intégrative au moyen d’approches moléculaires, physiologiques et comportementales, nous renseignera sur les spécificités du “Covid Long” et sur le niveau d’atteinte périphérique et/ou central du système olfactif. 

Dans ce cadre, trente participants seront recrutés et suivis au sein du service ORL de l’Hôpital Lariboisière au cours de deux visite d’une journée espacé de 12 mois. Au cours de ces deux visites, les participants réaliseront :

  • Une évaluation complète de leur capacités olfactive.

  • Un questionnaire d’auto-évaluation.

  • Un “Sniffing stick test” (test de Seuil, Discrimination et Identification olfactive).

  • L’enregistrement de leur activité cérébrale en réponse à des odeurs (PEO).

  • Un Brossage doux à l’entrée des fentes olfactives pour analyse des cellules de la muqueuse olfactive.

  • Un questionnaire d’évaluation neurocognitif.

  • Un prélèvement sanguin pour la recherche de marqueur plasmatique d’atteintes neurologique (12mL soit 3 tubes).

Vous souhaitez participer ? Veuillez contacter Madame Baranton qui centralise les demandes : nadine.baranton@aphp.fr

CENTRE DE NEUROLOGIE COGNITIVE

Le centre de Neurologie Cognitive de l’hôpital Lariboisière (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris) et l’association ApresJ20 s’associent pour la recherche afin d’explorer les symptômes invisibles à long-terme de l’infection liée à la COVID-19. Le but est de s’intéresser aux changements qui s’opèrent sur le fonctionnement cognitif, sur le moral et la qualité de vie depuis l’infection liée à la COVID-19 mais également de s’intéresser au vécu de cette infection. Si vous souhaitez nous aider à mieux comprendre ces changements, vous pouvez remplir ce questionnaire en ligne.

Les données recueillies sont anonymes et déclarées à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

logo-CNC.png
lariboisiere.png
COMPARE

ComPaRe (Communauté de Patients pour la Recherche - www.compare.aphp.fr) est une e-cohorte de plus de 50 000 patients souffrant de maladies chroniques. Porté par l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris et l'Université Paris Cité, ce projet 100% public, vise à faire avancer la recherche sur les maladies chroniques en impliquant largement les patients.

logo_compare.png

En octobre 2020, une cohorte sur Covid Long a été lancée au sein de ComPaRe. Cette cohorte a d'ores et déjà permis de développer et valider le 1er outil de mesure scientifique pour évaluer la sévérité de la maladie, à partir du vécu des patients vivant avec un Covid Long (Tran VT, Clin Infect Dis 2021), et de décrire précisément, jour après jour, l'évolution des symptômes de la maladie (Tran VT, Nat Comm, 2022). Actuellement, les chercheurs travaillent sur le développement d'un outil de prédiction de l'évolution des symptômes des patients, utilisable en pratique clinique et en recherche.
Tous les patients ayant été atteints d’une infection par COVID-19 (suspectée ou confirmée) et ayant des symptômes persistants ou résurgents sont invités à participer en s’inscrivant sur compare.aphp.fr.

TOUS PARTENAIRES COVID

L'association TousPartenairesCovid, fondée en juillet 2020 par des professionnels de santé et des patients réunit soignants, patients, chercheurs et société civile dans le but d'aider les personnes touchées par le Covid. Elle cherche à mieux comprendre les suites de cette maladie, notamment les Covid longs, sur le plan médical, social et professionnel.

partenariat_aclf_tpc_linkedin.png

L'association #ApresJ20 s’est associée au lancement d’une grande enquête nationale initiée par TousPartenairesCovid, fédérant ainsi sa communauté de malades avec différents spécialistes et professionnels de santé et chercheurs des sciences humaines et sociales. 

À travers plusieurs questionnaires, elle s’adresse à toutes les personnes qui ont eu le Covid, validé ou non par un test PCR ou sérologique. Les participants sont d’abord consultés sur leur épisode Covid initial, afin de rassembler des données démographiques et les caractéristiques de chacun. D’autres questionnaires de suivi permettent d’interroger les patients de façon répétée afin de recenser les symptomes qui persistent, aussi bien sur le plan physique que psychologique. Les résultats principaux, régulièrement mis à jour, seront présentés de façon graphique sur un site web dédié. Ultérieurement seront proposés de nouveaux questionnaires, sur les difficultés socio-professionnelles par exemple. 

ÉTUDE CO2LIFE

Le Covid Long est une entité nouvelle. 

Pour améliorer la prise en charge des patients en souffrance, les chercheurs et les médecins ont besoin de mesurer de manière fiable sa sévérité.

Cette étude cherche à valider un score qui mesure le retentissement du Covid Long sur votre vie quotidienne.

Elle est réalisée conjointement par le Département de Médecine Générale de Grenoble et l'équipe ThEMAS du laboratoire TIMC (Université Grenoble Alpes - CNRS).

etude_co2life.jpg