PHYSIOPATHOLOGIE

En France, différentes études physiopathologiques du Covid Long ont été lancées ou sont en cours de préparation. De la même manière, certaines publications scientifiques commencent à voir le jour.  Cette rubrique retrace l'ensemble des recherches et avancées scientifiques sur la maladie du Covid Long. 

ÉTUDES EN COURS 
Nom
Etude
Suivi
Partenaires
EVALUATION DU GISENG
Etude longitudinale ouverte pour évaluer l'effet du Giseng dans la fatigue liée au Covid Long
Questionnaire à J0 (1ère consultation), J30 et J60
Laboratoire Natsuca (C. Feger)
EXPLORATION DU SOMMEIL
Etude transversale des Covid Longs avec trouble du sommeil
Actimétrie et polysomnographie
Service du sommeil (D. Léger, J. Taieb)
PERSICOT
Exploration de l'immunité cellulaire Etude comparative prospective longitudinale : - Covid Longs - Covid résolus - Non covid
Prélèvement sanguin de 40 ml en pré-vaccination et 3 mois après vaccination
Association ESPOIRS (D. Salmon) Institut Pasteur (L. Chkrabarti)
PERSICOR
Cohorte observationnelle de patients vus en consultation à l'Hôtel Dieu
J0 (1ère consultation), 12, 18 et 24 mois Prélèvement génétique : à 18 et 24 mois
Association ESPOIRS (D. Salmon) Institut Pasteur (H. Aschard)
ANRS | Maladies infectieuses émergentes
Capture d’écran 2021-09-30 à 22.20.35.png

L'association ApresJ20 participe en tant que représentant d'usagers à deux groupes de travail coordonnés par L'ANRS |MIE. Ces actions coordonnées ont été mises en place de depuis début 2020, pour animer et coordonner la recherche sur le Covid-19. 

LE GROUPE "COVID LONG"

 

Ce groupe, coordonné par Henri Partouche (Université Paris Descartes) et Olivier Robineau (CH de Tourcoing), a pour objectif : 

  • d'évaluer les conséquences cliniques et sociales à moyen et à long terme des formes modérées et sévères de l’infection à SARS-CoV2 pour les patients bénéficiant de soins hospitaliers ou ambulatoires.

  • Examiner ces conséquences via l’étude translationnelle de la maladie, d’une perspective épidémiologique à une perspective de recherche fondamentale, en s’appuyant également sur la recherche clinique et les sciences humaines et sociales, tout en faisant la promotion de la coopération entre chercheurs, cliniciens et associations de patients.

  • Promouvoir la recherche thérapeutique en termes de parcours de soins et d’optimisation de la prise en charge globale des patients.

  • Évaluer l’impact social des conséquences cliniques de la maladie et de sa représentation.*

* extraits de la présentation des groupe de travail sur le Covid 19 de l'ANRS