• Céline R. - Infirmière

Le covid long isole, rend vulnérable.

Je suis infirmière, atteinte du covid en novembre 2020.

Contaminée au travail.


Je suis atteinte de psoriasis depuis de nombreuses années. Mes signes ont été une énorme poussée sur mon lieu de travail puis la fièvre. Et une dégradation de mon état rapidement.

Deux semaines de douleurs.

Puis je me dis que je peux reprendre le travail.

Mais la veille de la reprise je ne tiens pas debout. Essoufflée au moindre effort, je m'inquiète. Je pense que c'est la fatigue accumulée depuis 8 mois de travail stressant. Mais la liste des symptômes s'allonge. Céphalées, engelures, vertiges, perte de mémoire, arythmie, désaturation sans effort, douleurs articulaires, myalgies et j'en passe.


Mon médecin traitant me dit alors : "vous me faites un covid long". S'en suit une série d'examens et de bilans. Voilà, je ne fais pas d'anticorps.


En février, épisode d'hyperthermie ; on refait un PCR. Juste pour voir... Il revient faiblement positif. S'en suit une nouvelle période d'isolement.

La sécu ne veut pas comprendre que ce n'est pas une recontamination.

De toute façon cela fait 4 mois que je suis en isolement.... car le covid long isole, rend vulnérable.


Depuis 6 mois je ne suis plus que l'ombre de moi. Je rêve la nuit de la personne "d'avant ". Ma sortie de la semaine : la rééducation chez le kiné. Trois jours pour m'en remettre, mais je me bats.

Je n'ai toujours pas retrouvé l'odorat. L'odeur de ma fille me manque cruellement.


Mon médecin a fait une déclaration de maladie professionnelle en novembre. Revenue il y a quelques jours... négative. La sécu me répond qu'il fallait l'attraper en mars 2020 pour être reconnue en maladie professionnelle. Je rêve !!!!


Je suis entourée par ma famille mes collègues et mon médecin.

Mais ma vie d'avant me manque cruellement...

Merci à l'association. C'est bien de vous lire... nous sommes tellement nombreux...

165 vues

Posts récents

Voir tout