• Séverine

Maman d'un garçon de 13 ans, covid long

Je suis la maman d'un garçon de 13 ans qui a contracté le covid en octobre 2020 ( avec diarrhées, hyperthermie, toux, céphalées, perte de gout et l'odorat et asthasthénie).

Ensuite les céphalées ont persisté avec impossibilité de se déplacer seul pendant 2 mois et trouble de la parole, impossibilité de lire et de se concentrer.


Cela fait maintenant 4 mois et il a toujours de très importantes céphalées jour et nuit, impossible pour lui de lire et de se concentrer, il cherche ses mots pour parler, il est fatigué et fait des hypotensions orthostatiques.

Il ne peut pas reprendre sa scolarité, n'a plus de lien social avec ses amis, ne peut pas reprendre son sport.

Il passe la plus grande partie de sa journée couché dans son lit.

Il n'est que l'ombre de lui même.


Plus rien à voir avec la vie d'un adolescent normal.

Il a peur de sortir et de rattraper le covid.

Il avait tellement entendu que les enfants ne risquaient rien de la part des ministres que maintenant il n'a plus confiance.

Il avait pourtant des tests covid négatifs.


Il a passé un IRM qui ne montre aucune anomalie

Il est suivi par le médecin traitant et un neurologue qui essaient des traitements antimigraineux et anti épileptique, mais sans efficacité.


Le temps est long et nous ne savons pas combien de temps cela va durer et si il y aura un retour à la normale.

Il y a un centre de rééducation post covid au CHU de Clermont-Ferrand mais ne prennent pas les enfants.


Est ce que les enfants et les ados ne sont ils pas aussi importants que les adultes ?

Ces jeunes jouent aussi leurs vies et leur avenir (plus de cours) et rien n'est mis en place pour eux.

Il serait grand tant que le gouvernement, le corps médical et les familles se mobilisent pour aider tous ses jeunes pour qui il n'y a rien de mis en place.

137 vues

Posts récents

Voir tout