• Zacosoleil

Je ne suis pas tout seul… mais parfois oui.

J’écris ce témoignage non pour moi car je suis discret, malgré le fait indéniable que mettre des mots, des phrases et des pensées sont des puissants médicaments contre le covid-long et de libérer sa conscience vers la guérison.


Donc… quelle histoire dont bien-sûr je me serais bien passé, surtout en voyant hélas fin février 2021 les gens se plaindre que les stations de ski sont fermées alors que ce virus est ultra dangereux et touche tout le monde…bref c’est quand on l’a qu’on se dit « mince…. ».


En avril 2020 déjà j’ai eu un épisode quasiment d’un mois dont on n’a jamais su si c’était un covid, une grippe mais avec tous les symptômes. Je me suis rétabli, repris le travail, j’avais de la fatigue mais bon, on se dit cela va passer, les beaux jours, les joies du télétravail et surtout on vous dit :


« Tu l’as eu…donc tu es tranquille »


Je fais très attention, je me protège au maximum et un soir d’octobre, cela recommence. Je me mets en isolement pour protéger ma famille, et on se dit que cela va passer….

De terribles maux de têtes, fatigué tout le temps, et on se lance dans les diagnostics. PCR négatif, IRM normale, tests de tous les virus et aucune amélioration donc moral pas au top, et pas de vrai diagnostic.


Mon médecin commence à me parler des variants, des covid longs et je consulte des spécialistes. Et la même phrase « du repos, du repos » et cela passera…

Et ce qui est nommé le « brouillard cérébral » qui est vraiment bizarre. Mais heureusement j’ai été voir des spécialistes qui en avaient entendu parler et m’ont bien indiqué de faire la part des choses.


Ce n’est pas mon style de me laisser abattre et je vois différents spécialistes. On met en place un programme d'entraînement et plein d’éléments nouveaux… car toute épreuve dans la vie a son côté positif. Facile à dire mais à faire c’est autre chose, si ce n’est que je suis vivant et ni hospitalisé, que je m’en sortirais. On peut appeler cela « se recentrer sur soi-même » et les éléments essentiels de la vie.


Depuis janvier des améliorations sont visibles, hormis une fatigue très forte tous les matins, des troubles du sommeil, essoufflé après le vélo alors que je suis du style sportif. Des journées où cela va mieux et d’autres non, et on me dit que c’est normal avec les virus !!!


Au moment où j’écris cette lettre, je prépare mon retour progressif au travail avec l'espoir de ne pas avoir trop de séquelles, mais le seul moyen de le savoir c’est de se tester en grandeur nature.

J’améliore ma condition physique et mentale, et surtout je prends soin de mes proches, amis.

Au moment où vous me lisez, je témoigne justement pour vous aider à éviter ces problèmes et surtout de ne pas hésiter à consulter, ne pas écouter trop d’informations car elles sont souvent fausses.

J’ai rencontré des pros qui m’ont bien aidé sur différents domaines : physique, mental, conscience de soi,… et cela m’a aidé à rester « stable » dans ces circonstances « complexes ».


Au final, si cela hélas vous arrive, surtout consulter. Allez voir des spécialistes, entourez-vous car au-delà des séquelles physiques il y a le reste qui peut être encore plus grave.

Une note d’optimisme : faire reconnaître cette maladie et les vaccins qui permettront que cette pandémie soit un souvenir dans les livres d’histoire.

160 vues