top of page

On a l'impression de mourir à petits feux

Bonjour à tous,


Ça y est je trouve le courage et la force de témoigner de ce que je subis au quotidien depuis presque 2 ans, qui j’avoue, n’est pas facile à accepter tous les jours mais il le faut quand même pour tenter de garder espoir….


Je me présente, je m’appelle Claire, j’ai 52 ans, j’habite près d’Epernay (51). J’ai eu 3 fois le COVID (mars 2020, novembre 2020 et juin 2022, avec des symptômes assez violents à chaque fois) J’ai été obligé de me faire vacciner les 3 doses parce que, en tant que personnel administratif hospitalier, c’était une obligation sinon on était radié.


Je suis une personne hyperactive qui n’arrête pas une seconde à courir partout et faire plusieurs choses à la fois, avec un emploi à 100% et 2 enfants tout en faisant des grandes randonnées, si bien à plat que dans les alpes.


Mais à partir de juillet 2022, c’est là que tout a basculé.


Du jour au lendemain, je me suis retrouvé avec une tension à plus de 18 alors que cela ne m’était jamais arrivé avec le souffle coupé à chaque déplacement un peu rapide. Avec des crachats ensanglantés et une toux (comme une bronchite) et des saignements de nez et une voix complétement déraillée. Ainsi que des milliards de reflux gastriques en permanence.


Et cette fatigue intense, extrême qui m’empoisonne à petit feu….


Travaillant à l’accueil dans un EHPAD (285 lits) au bureau des entrées, tous ses symptômes n’étaient pas faciles du tout à gérer, que ce soit l’accueil, le téléphone et le quotidien avec les résidents et familles. J’ai cramponné comme je pouvais mais pas facile.


J’ai dû m’arrêter plusieurs fois 15 jours d’affilée pour tenter de me reposer. Mais je sentais que je n’étais plus maître de mon corps. J’avais envie de faire des choses mais mon corps ne suivait plus….J’ai cramponné jusque septembre 2023 de travailler mais j’aurai pas dû, je me suis mise en 80% pour me reposer mais c’était trop tard…., il y a même de jours où je suis incapable de me lever tellement je suis fatiguée.


D’autres symptômes sont apparus brutalement. Du coup arrêt de travail immédiat (octobre 2023).


D’énormes douleurs articulaires sont apparues dans tout mon corps impossible à contrôler et chaque jour ce n’est pas le même endroit qui me fait hurler tellement c’est atroce, engourdissements des mains et ne plus pouvoir attraper un verre ou autre avec des tremblements des mains terribles. Je n’ai plus aucune force. C’est horrible.


Et le plus dur à accepter c’est ces troubles cognitifs en permanence, et Perte de mémoire : Mélanges des mots (boulangerie à la place de trésorerie, etc….) ou absence de mots, trou de mémoire (impossible de me rappeler comment s’appelle un gâteau ou autre) et difficulté de concentration, je bégaie et je bute sur les mots. Mémoire défaillante, impossible de me rappeler mon repas de la veille, c’est la mémoire immédiate qui est défaillante. Une horreur au quotidien.


C'est TERRIBLE DE SE SENTIR DIMINUER et d'être IMPUISSANT face à ce COVID LONG


Bien évidemment, j’ai fait tous les examens qui pouvait exister, mais en vain….


Spécialistes :

ORL : (caméra dans le nez et scanner) : rien trouvé

Cardio : (écho du cœur et électro cardiogramme) : rien trouvé

Pneumologue : (Test de l’asthme et scanner thoracique) : rien trouvé

Analyses de crachats : rien trouvé

Gastro Entérologue : (fibroscopie digestive) : rien trouvé

     IRM cérébral effectué le 13/11/2023


Nous sommes en avril 2024 et je suis toujours dans le même état.


Je suis suivie par une psychologue m’aide qui à accepter ses symptômes c’est tout ce que l’on peut me proposer.


J’espère qu’un jour on trouvera un remède pour nous aider. On se retrouve seuls au monde face à ce COVID LONG sans traitements, on a l’impression de mourir à petits feux.


On a rien demandé et nos vies sont détruites et aucunes perspectives…..


C’est une horreur à vivre au quotidien, on nous prend pour des fous.


AIDEZ NOUS !!!! On voudrait retrouver nos vies d’avant !!!


Claire.


191 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page